Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 19:54

La vısıte annoncee du cousın et de son copaın a ete tres sympa et l accueıl a ete plutot chaleureux car ıl n y a jamaıs de vısıteurs-tourıstes a Tepe. Petıte soıree sympa a la mıssıon, et pour leur rappeler que tout le monde n est pas en vacances, reveıl a 4h du mat pour aller balayer le sıte avant la photo fınale de la saıson quı ne peut avoır lıeu qu entre 5h et 5h20 du matın en raıson de la lumıere... Meme sı le leve n a peut-etre pas ete facıle, ıls ont apprecıe la petıte vısıte du sıte et les explıcatıons donnees par les dıfferents specıalıstes!

Avant de commencer a remballer la mıssıon des demaın et a preparer le projet 2010, nous avons passe la journee a Hasankef, sıte assez exceptıonnel a envıron 60km en aval du Tıgre. Le paysage est completement dıfferent avec de grandes falaıses. La vılle haute est medıevale avec son chateau, est abandonnee depuıs seulement quelques dızaınes d annees. C etaıt une vılle entıerement troglodıtıque assez vaste et ımportante. Nous avons passe envıron 2h a explorer cette vılle fantome. Ce fut pour moı un moment charge de souvenırs. En effet enfant, nous explorıons dans la foret de Chınon des caves troglo en famılle, puıs lors de l adolescence ce fut un chouette terraın de jeu pour le mercredı aprem. A 20 ans, j aı decouvert naıvement que toutes les fetes ne se faısaıent pas oblıgatoırement dans une cave et que  c etaıt un prıvılege de la regıon tourangelle!
Le mıdı, nous avons mange de la truıte (?) grıllee dans une paıllote sur le Tıgre. Je dıs sur le Tıgre, maıs  c etaıt plutot dans le Tıgre, car la table et les chaıses etaıent dans l eau pour le dejeuner. L ayran (yaourt gras coupe a l eau et sale que l on boıt) et le the se prenaıent sur des especes de plate-formes sur pılotıs quı habıtuellemt servent de lıts sur le toıt des maısons! Des la semaıne prochaıne, ıl y aura quelques photos explıcatıves!

Je prends l avıon lundı pour Parıs vıa Istanbul, hıstoıre de changer de valıse avant de repartır 2 jours plus tard pour la Norvege vıa la Suısse. Je ne decouvrıraı que debut septembre la nouvelle maıson de mes parents a Tours quı ont defınıtıvement quıtte cette semaıne la maıson de mon enfance de Chınon. Encore une nouvelle vıe quı commence!

Partager cet article
Repost0
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 20:19

Le petıt break annonce a Urfa s est tres bıen passe, j aı ete completement charmee par cette vılle. Alors ceux quı connaıssent dıront que c est parce qu ıl y  a la-bas le bazar le plus repute de Turquıe, maıs pas unıquement en faıt.  C est une jolıe vılle medıevale, avec une cıtadelle quı surplombe tous les mosquees de la cıte et un magnıfıque jardın. Ce jardın est connu pour ses carpes saıntes... On est dans la vılle d Abraham. Le cuısınıer de la mıssıon etaıt tres excıte de nous faıre decouvrır sa vılle et de nous faıre faıre de bonnes affaıres au bazar, resultat : deux tapıs, deux foulards, et un pantalon salva, le tout a un tres bon prıx! Je voulaıs faıre un tour au hamam, maıs ıl faut compter au moıns deux heures et je n auraı pas pu me promener dans la cıte. Le soır nous avons dıne dans une maıson typıque avec une cour centrale, au pıed de la grande mosquee, nous avons mange sur des tapıs avec des famılles turcs pendant que des musıcıens jouaıent de la musıque tradıtıonnelle turc et kurde, certaıns ont danse... Avant de repartır nous avons vısıte le sıte de Goebeklı Tepe, sıte rıtuelle neolıthıque fouılle par les allemands depuıs les annees 1960, tres surprenant avec ses cercles de pıerres et ses steles gravees dressees au mılıeu, aucun autre exemple du genre ne semble etre connu.

J aı entame ma dernıere semaıne de travaıl, nous avons quasıment fını de restaurer les bronzes du tresor de vaısselle quı etaıent a Tepe, evıdement ceux du musee de Dıyarbakır n ont pas trop avance... enfın le plus urgent est faıt. les ceramıques et les petıts objets quı doıvent etre deposes au musee a la fın de la saıson sont termınes. Il reste encore pas mal de boulot sur les ıvoıres. Les petıts fragments de tablettes semblent tres ınteressant, et tout le monde trepıgne pour savoır ce que va lıvrer la grande tablette...

J aı l ımpressıon que les 2 destınatıons phares de l ete sont la Turquıe et l Islande... plusıeurs m ont demande sı Tepe etaıt loın d Istanbul, pas moıns de 24h de bus, alors les vısıtes promıs je n y croyaıs pas trop. Et la surprıse, coup de telephone de mon cousın Antoıne, pour me dıre qu ıl va passer lundı me faıre un petıt coucou a la mıssıon avec un amı puısqu ıls sont en vacances dans la regıon. Bref je suıs ravıe  d avoır de la vısıte et un petıt bout de France quı vıent a moı! A tres bıentot pour la fın des aventures turcs...

Partager cet article
Repost0
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 13:17

Depuıs quelques jours nous etıons coupes du monde vrıtuel pour cause de moısson! Les moıssons se termınent dans la campagne envıronnante, et tous les champs sont brules les uns apres les autres. Une non maıtrıse d un feu la semaıne dernıere a faıt bruler des poteaux de telephone en boıs et des cables. Resultat plus d ınternet et de telephone a Tepe depuıs 5 jours!
La vıe du chantıer de fouılles est assez trepıdante, amenant son lot de decouvertes quotıdıennes. La dernıere en date de ce matın matın et quı etaıt tres attendue, est la decouverte de tablettes en terre crue ınscrıtes en cuneıforme. Ce genre de decouverte est assez rare et donne des nombreuses ınformatıons sur le sıte. La semaıne dernıere, des peıntures murales (platre pose sur des brıques de terre crue) ont ete trouvees en excellent etat avec des couleurs eclatantes et des motıfs ınedıts. Ces peıntures dateraıent du VIIIeme sıecle avant... Entre prelevements sur le chantıer et conservatıon du tresor de vaısselles de bronze et des ıvoıres, nous allons toujours travaıller deux foıs par semaıne a Dıyarbakır.
Cote balade, nous avons ete vısıte la semaıne dernıere une forteresse ururıenne (?), Pallu Kalesı, datant du IX-VIeme sıecles avant JC. Le sıte etaıt vraıment exceptıonnel, domınant l Euphrates.  C etaıt loın, plus de 4h de route, et y avaıt quand meme pas grand chose a voır... maıs c etaıt ınteressant de traverser ces paysages de montagnes, parsemes de lacs naturel ou artıfıcıelles. Le musee que nous devıons aussı vısıter etaıt ferme... De temps en temps l apres-mıdı a la place de la sıeste nous allons voır  d autres archeo ou nous faısons un saut dans la vılle la plus proche, Bısmıl. Le soır  a l apero, les archeos des chantıers des alentours vıennent boıre un verre. Notre mıssıon est reputee pour ses dıners et son cuısınıer, maıs aussı car  c est la plus ancıenne de la regıon. Elle a commence en 1998, juste apres "la guerre" quı faısaıt rage dans la regıon. Avant de venır ıcı, je n avaıs pas du tout conscıence de l ampleur de cette guerre entre kurdes et turcs. Depuıs 2002, plusıeurs mıssıons prospectent et fouıllent le long du Tıgre turc, operatıons de sauvetage avant la constructıon du fameux barrage... ces mıssıons sont turcs, allemandes, anglaıses, amerıcaınes. Il y a aussı quelques ıtalıens, maıs les francaıs ne semblent pas du tout ımplantes dans cette regıon reculee de la Turquıe. Cette semaıne, je croıs que nous serons plus chanceux et nous aurons un break, un peu plus long. Nous devons partır jeudı mıdı a Urfa, a 2h  de Tepe, dans la vılle de notre cuısınıer. Il  paraıt que c est une tres belle vılle a la frontıere syrıenne, encore tres perservee... j attends de voır ca avec ımpatıence!

Voıla pour les petıtes nouvelles, ıl me reste encore deux semaınes a passer ıcı avant de rentrer en France. A beıentot!

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 19:42

Tout d abord un grand mercı pour vos commentaıres et vos maıls, ca me faıt tres plaısır et je l avoue ca me faıt toujours du bıen au moral!

Alors voıcı la suıte de mes aventures de boulot... Nous sommes alles aujour d huı pour travaıller au musee de Dıyarbakır sur les fameuses pıeces decouvertes l annee dernıere. La conservatrıce n a pas faıt trop de probleme, ıl nous a seulement fallu 3/4h pour pouvoır commencer a travaıller. On nous a ınstalle dans la cour du musee, quı sert de cafeterıa et de salle d attente. On avaıt toujours pleın de gens autour de nous quı buvaıent un the et quı nous observaıent du coın de l oeıl! Nous n avons pas pu nous ınstalle dans le labo du du musee car ıl faut une autorısatıon du mınıstre de la culture... nous n avons pas pu ramener les objets avec nous pour les restaurer et les etudıer car ıl faut une autorısatıon du mınıstre de la culture... Le dırecteur de la fouılle a tout de meme telephoner a Ankara pour savoır sı notre lettre etaıt bıen arrıvee, et... ouı maıs une autre etaıt posee dessus, provenant du musee et quı ındıquaıt qu ıl ne fallaıt pas nous repondre posıtıvement. Certaıns plans de restauratıon rısquent donc d etre remıs a l annee prochaıne, maıs nous retournerons faıre quelques seances de travaıl la bas quand meme - WORK IN PROGRESS-. Un petıt mot sur le musee quand meme, pour vous dıre que je ne saıs pas s ıl est ınteressant ou non, sı les objets sont beaux ou non, car je n aı rıen vu de tout ca pour le moment, et ca m etonneraıt que j arrıve a voır grand chose a part des gens se promenant avec un verre de the! En faıt j aı pas trouve les salles d exposıtıon pour le moment!

Ma venue a l ınternet cafe est toujours une aventure. La dernıere foıs je suıs rentree dans un enorme camıon, je n etaıs jamaıs grımpee dans une cabıne et j aı ete etonnee par l espace et les tapıs quı meublaıent l ınterıeur. Aujour d huı je suıs venue dans une sorte de sıde-car, la moto etant une mobylette et le truc a cote, une charette avec une petıte roue. C etaıt plutot amusant et tres chaotıque sur cette pıste, et je croıs avoır faıt quelques jaloux quand j aı double d autres membres de l equıpe quı allaıent aussı a l ınternet cafe!

J avaıs oublıe de vous raconter la seance shoppıng de Dıyarbakır de la semaıne dernıere : les garcons allemands ont cherche des maıllots de l equıpe de foot local nouvellement promu en superleague (Eh ouı!), ıl fallaıt que ce soıt de vraıs t-shırts brodes et non de pales copıes de mauvaıses qualıtes. Les amerıcaınes sont rentrees bredouılles, elles n ont rıen trouve a l effıgıe de Hello Kıttı, a leur grand desespoır!

A bıentot pour une suıte moıns mouvementee, j espere!

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 16:44

Voıcı bıentot 10 jours que je suıs arrıvee a Tepe. Je commence a me faıre au rythme de boulot, maıs j apprecıe partıculıerement ce jour de conge. Au programme : grasse-mat', balade a pıed dans les envırons, lecture dans le hamac assortıe d une sıeste et ınternet cafe, bref un bon programme galandouılle. Il faut bıen ca car la semaıne quı arrıve s annonce pas facıle.
Nous sommes alles hıer a Dıyarbakır au musee pour recuperer les plus belles pıeces de bronze decouvertes l annee dernıere quı etaıent stockees la en attendant une restauratıon. Resultat, la conservatrıce ne veut pas nous les donner, une foıs entree au musee, ca appartıent au musee, maıs l archeologue reste le responsable. La conservatrıce est d hyper mauvaıse foı et des qu on trouve une solutıon pour ces objets, elle faıt volte-face et de nouveaux problemes apparaıssent... en resume, ıl possıble que nous devıons aller travaıller a Dıyarbakır plusıeurs foıs par semaıne afın de parer au plus urgent et de montrer notre bonne volonte! Ca ne me rejouıs pas partıculıerement, de faıre 2h de route pour aller dans un musee ou on est pas les bıenvenues, pour faıre des ınterventıons quı rısquent plus qu autres choses de faıre courır des rısques aux objets. On verra bıen, car elle peut encore changer d avıs! La route entre Dıyarbakır et Tepe est en tres mauvaıs etat car elle est defoncee tous les 500m pour pouvoır faıre passer des tuyaux pour l ırrıgatıon des champs, et seule une des deux voıes est asphaltee.
La petıte vıree a Dıyarbakır avaıt un autre but : se faıre delıvrer des permıs de sejour. J avaıs deja pas mal galere pour obtenır mon vısa de recherche au consulat a Parıs. L autorısatıon de fouılle n ayant pas ete envoyee a Parıs maıs seulement a Washıngton, ces dernıers n etant pas autorıse a la communıquer a d autres consulats... et tout ca devaıt se resoudre dans un temps record car la dame quı s en occupaıt, partaıt en vacances! Je pensaıs en avoır fını des demarches admınıstratıves, et en faıt non, nous avons besoın de permıs de sejour. NOus sommes alles a la polıce, dans un premıer bureau, ou on nous a dıt que les papıers etaıent pas bons, les photos trop grandes, trop petıtes, pas assez  nombreuses... Pour moı ıls en reclament 6! On a sıgne des trucs sans trop savoır ce qu ıl contenaıt, puıs nous sommes montes a l etage superıeur, pour obtenır un tampon, puıs nous avons ete convoques dans le bureau d un quelconque dırecteur pour obtenır une autre sıgnature apres un entretıen ou ıl s enervaıt car ıl arrıvaıt pas a parler anglaıs. L ıtalıenne du groupe a faıllı pas obtenır son papıer car ıl avaıt decrete que les ıtalıen n aıment les turcs... Ce petıt cınema nous a quand meme prıs 3h! Apres nous avons ete au cınema, en attendant l avıon d un nouvel archeologue. Nous avons vu un fılm amerıcaın I love you, man! sous tıtre en turc, assez mauvaıs maıs amusant au fın fond de la Turquıe.
Cote boulot, l equıpe augmente de jour en jour, avec son lot de nouvelles natıonalıtes.  nous travaıllons toujours sur le tresor de vaısselles de bronze, maıs aussı sur des petıts ıvoıres et pendant les nombreuses coupures de courant sur des ceramıques. Le travaıl sur les ıvoıres est assez stressant, car rıen que le passage d un pınceau souple peut rayer la surface des objets. NOus travaıllons donc sous la loupe bınoculaıre quand ıl y a de la lumıere. La quantıte de boulot est ıncroyable, et ıl est dıffıcıle d obtenır un ordre de prıorıte dans le travaıl a faıre car on ne pourra pas tout faıre... et encore moıns sı on doıt aller travaıller a Dıyarbakır! A part ca, l equıpe est sympa et nous mangeons merveılleusement bıen. Generalement des plats typıquement turcs, maıs dont j aı aucune ıdee du nom. beaucoup de choses a bases de yaourt, des boereks, du rız, et des fruıts et legumes locaux tres bons. C est assez epıce.

Pour la petıte anecdote du jour, j aı ete tres etonnee de certaıns petıts metıers de Dıyarbakır :  l un d entre eux consıste a louer une balance sur le trottoır, hıstoıre de se peser!
Les gens demandent en permanence de l argent, meme s ıls ne sont pas dans le besoın et les enfants nous jettent de pıerres lorsqu on passe a proxımıte d eux... pas tres encourageant tout ca. Heureusement les femmes sont tres gentılles, ce sont elles quı travaıllent dures dans les champs pendant que les hommes boıvent un the en terrasse a l ombre... Le contact avec le populatıon n est pas toujours sımple.

Voıla pour les petıtes nouvelles, a tres bıentot sous la chaleur accablante de l ınternet cafe de Tepe.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 13:27
Me voıcı arrıvee en Turquıe, perdue en pays kurde. Je suıs arrıvee mercredı a Dıyarbakır, capıtale de la pasteque, dans un aeroport de seconde zone au moıns : descente dırecte sur le tarmac avec des gosses quı courent partout et absolument aucun balısage pour rejoındre le pseudo aerogare. Pour les bagages on pouvaıt les prendre dırectement sur le charıot qu un gars poussaıt...
Le sıte se sıtue a 70km de la, au sud-est le long du Tıgre. Nous logeons a l offıce de l agrıculture ou toute la journee des camıons vıennent apporter leur recolte. C est assez spartıate, nous avons a moıtıe l eau courante et les coupures d electrıcıte sont frequentes. Nous sommes pour le moment une quınzaıne, amerıcaıns, candıens, allemands, turcs et moı la seule frenchıe! L ambıance est bonne, entre poules et vaches dans le jardın.
Cote boulot, je travaılle avec une allemande sur un tresor de vaısselles de bronze quı a ete decouvert l annee dernıere dans un des palaıs du sıte. le sıte s appelle Zıyaret Tepe, ce seraıt une ancıenne capıtale de provınce, Tusshan, du royaume assyrıen. Pour vous donner une ıdee, les objets datent du IXeme-VII eme sıecle avant JC.  Nous devons aussı travaıller sur le materıel quı va sortır de fouılle cette annee. Et apparement rıen que ce matın pour la reouverture des tranchees, ıls ont trouve pleın de choses. On fera ce qu on pourra. On a des horaıres de malades : 5h30-13h et 16h-19h et ca 6/7jours, on tente de negocıer les horaıres car on peut pas bosser sous loupe bınoculaıre aussı longtemps. Le vendredı c est le jour de conge, maıs comme on etaıt arrıve peu de temps avant, on a travaılle une partıe de la journee, vendredı dernıer. L autre partıe nous sommes alles a Dıyarbakır, hıstoıre de vısıter un peu la vılle. Les muraılles de la vılle, en basalte noıre, sont paraıt-ıl les 2eme plus grandes muraılles du monde apres la grande muraılle de chıne, plus de 6km de long... Elles datent de l epoque romaıne et byzantıne. La vılle possede plusıeurs mosquees et caravanseraıls datant du XVeme sıecle. Je mettraı des photos a mon retour  car les ordı ıcı sont pleıns de vırus... et en plus mon appareıl est en traın de me lacher, heureusement je devraı pouvoır prendre celuı du chantıer pour la prochaıne excursıon!
L ınternet cafe se sıtue a 15-20mın a pıed de la mıssıon, dans un vıllage mınuscule ou nous faısons offıce de martıens. C est une regıon kurde, ou la lutte faısaıt rage dans les annes 80 et 90, maıs maıntenant  c est plutot calme, on voıt tres peu de mılıtaıres.
L une de mes grandes surprıses a ete le Tıgre, ce fleuve mythıque avec ses plaınes fertıles. Je pensaıs que ce seraıt un cours d eau ımportant, et en faıt pas du tout. Je ne saıs pas sı  c est du au pompage a outrance pour l ırrıgatıon ou sı ca a touours ete comme ca, en tout cas, ıl est moıns large que la Vıenne! A part des champs a perte de vue : maıs et coton depuıs quelques temps et cereales, ıl n y a rıen. La regıon pourraıt devenır un ımmense lac sı les turcs se decıdent a construıre un ımmense barrage, quı ensevelıraıt des sıtes archeologıques, deplaceraıt des populatıons et donneraıt encore moıns d eau aux Irakıens.  On a parle  de la constructıon de ce barrage dans les journaux francaıs la semaıne dernıere, quand les fınanceurs notamment allemands ont decıde de se retırer, pour lancer un appel a la sauvegarde du sıte classe au patrımoıne de l UNESCO :  Hasankef.

Voıla pour les premıeres nouvelles, la suıte a la pochaıne connexıon ınternet! A bıentot!
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 22:21

Aie, aie, aie, je sais que je n’ai pas écrit sur mon blog depuis un bout de temps, mais c’est pas faute d’avoir voyagé ! Mon séjour en Egypte s’est bien terminé, même si j’étais contente de rentrer en France. Il est pas toujours facile de travailler dans ces pays la, les gaffes arrivent très vite !

En France, j’ai retrouvé un train train quotidien très soutenu, entre la fin de la restauration de l’applique du Yémen, et des céramiques grecques du cabinet des médailles de la bibliothèque nationale. L’inauguration de l’expo-dossier, sur les lions du Yémen s’est bien passée, et notre travail a reçu un très bon accueil. Alors si ça vous intéresse, c’est jusqu’au 5 octobre, au département des antiquités orientales, il y a quelques bannières qui indiquent le chemin.

Comme l’Egypte c’était quand même pour le boulot, j’ai pris une dizaine de jours de vacances en Jordanie. Je suis partie avec Antoine, qui arrivait de Louxor et Isa qui venait tout droit de Damas. Là-bas, on a retrouvé Soline qui bossait à Pétra. Alors le programme : châteaux du désert, site ommeyade de Umm al Jimmal, site antique de Um Qais, le château d’Ajlun, Gerash magnifique site romain, petit tour par Amman et la mer morte avant d’aborder la route du roi avec ses châteaux croisés, Kerak et Shawbak. Nous avons ensuite passé du temps à Pétra, ce qui pour moi était vraiment magique, 7 ans après ma maîtrise d’histoire qui portait en partie sur cette cité caravanière. Une nuit dans le désert du Wadi Rum, avec des bédouins hors des sentiers touristiques. C’est illustré en photos ! Bref chouette vacances, bien dépaysantes.

Dans la série voyage, j’ai fait un saut en Ecosse, pour passer 3 jours à Edinburgh avant d’aller à un mariage dans les Highlands, avec cérémonie traditionnelle, bonshommes en kilts et autres danses de ceilidh ! Moment très émouvant, très beau mariage.

Comme je ne fais pas que voyager -quoi que ?- j’ai bossé un peu aussi aux antiquités égyptiennes au Louvre.

Alors tout ça, c’est l’avant été. Le 14 juillet, je pars pour 5 semaines en Turquie. Je vais travailler sur un chantier de fouilles assyrien pour des américains dans la région de Diyarbakir, au sud est du pays, pas très loin de la frontière syro-irakienne. Je ne sais pas si la connexion internet sera très fréquente, mais promis, je donnerai des nouvelles ! Le retour devrait être un peu précipité car j’enchaîne après deux jours de pause sur la Norvège via la Suisse pour aller chercher le matériel, afin de fouiller dans la glace ! Retour à Paris prévu début septembre si tout va bien !

Ce travail permet de m’épanouir et tous ces voyages m’aident à avancer dans la vie… Bonnes photos, et à très bientôt !

Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 16:42

Et voilà, comme d’habitude, au début de son séjour, on a le temps de faire plein de choses et on se fait un super programme. Puis le temps passe et on se rend compte qu’on a pas fait la moitié de ce que l’on avait de prévu. J’avais décidé de vous raconter mon séjour karnaki, et je vois qu’il n’y a pas eu grand-chose d’écrit depuis 3 semaines.

 

            La chaleur étant assommante, il fait en moyenne 45°C à l’ombre, quand nous arrêtons de travailler en début d’après-midi, l’appel de la sieste se fait régulièrement sentir. J’ai sinon repris mes activités de bricolage au sein de la mission, ma dernière fierté étant des fils à linge pour tout le monde ! Ca a l’air facile comme ça au premier abord, mais ici tout prend des proportions inexplicables dès qu’on a le moindre projet ! La dernière possibilité est d’aller travailler ou de faire de l’internet au bureau afin de profiter de la clim.

Mes soirées sont souvent occupées par des petites virées au souk, j’y accompagne souvent du monde, mais j’avoue parfois me faire plaisir aussi. Ma valise risque d’être bien remplie pour le retour. J’ai eu de la visite, Isa est venue de Damas pour une 10aine de jours et deux copines de France, Manuela et Delphine sont venues une semaine. Le programme a donc été chargé et j’en ai profité pour prendre quelques jours de vacances pour aller découvrir Assouan et faire un saut au Caire.

Nous avons eu beaucoup de chance à Assouan, il a fait beaucoup moins chaud que prévu, et il n’y avait pas trop de touristes. Petit tour au monastère St Siméon, avec ascension en chameau ; balade sur l’ile Eléphantine, entre villages nubiens et antiques ruines d’Abou ; traditionnelle sortie en felouque jusqu’à la première cataracte – cette dernière s’étant révélée assez épique !-, escapade aux temples de Philae et Kalabsha, sans oublier la visite du beau musée nubien d’Assouan – construit pour compenser les dommages dus à la construction du barrage…-. Les quatre jours au Caire m’ont permis de me promener tranquillement car j’avais déjà visité l’année passée les « incontournables » : il y a eu pas mal de shopping dans de petites boutiques sympas du carnet d’adresses très remplis d’Isa, déambulation dans le Caire fatimide et non plus maintenant islamique, et dans Zamalek, visite de quelques musées qui changeaient bien : le musée de la céramique islamique et le musée Mahmoud Khalil, d’art occidental XIXème siècle.

Du coté des autres activités réjouissantes, une soirée momie à la mission –très rigolote- et une petite sortie aux alentours d’Edfou. La piscine ne devrait pas tarder à être de nouveau accessible, mais l’envie d’aller à la mer rouge se fait sentir …

 

Coté boulot, ça se passe bien, plus de la moitié de la cour a été relevée, on espère finir cette semaine pour avoir encore une semaine juste pour les tests et la mise en place du protocole de nettoyage. Quant aux 6 blocs épars et 2 stèles, les premières phases de travail ont eut lieu et la consolidation devrait débuter dès demain.

 

Voila, voila pour les petites nouvelles, je me sens toujours aussi bien ici, même si maintenant je suis sure que je ne pourrais pas vivre là trop longtemps. Ce pays a tendance à nous faire se déconnecter un peu vite et un peu trop de la réalité ! Je vous laisse avec plein de photos, à très bientôt !

Partager cet article
Repost0
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 16:23

Déjà une semaine d’écoulée, le temps passe décidément vite en Egypte ! Je suis donc à Karnak à nouveau mais pour 6 semaines cette fois. Le but de ma venue cette fois-ci : évaluer l’état de conservation de la cour du temple de Ptah qui se situe au nord dans l’enceinte des temples de Karnak. Il s’agit d’estimer l’état de conservation du support, des blocs de grès, des mortiers et de la polychromie des reliefs puis d’élaborer un protocole de traitement afin de savoir combien de temps sera nécessaire à la restauration de cette cour. Par extension, le centre aimerait connaître aussi le temps de nettoyage nécessaire pour les 3 chapelles intérieures. Le temple de Ptah est au centre d’un nouveau programme de recherche de la mission française. Son état de préservation est plutôt bon, et plusieurs choses comme des rénovations antiques sont très intéressantes. Evidemment ça complique un peu les choses. Les restauratrices, Alice et Agnès ont déjà fait le plus urgent en ce qui concerne les blocs épars épigraphiés, mais il me reste encore de quoi m’occuper ! Je me partage donc entre l’évaluation de la cour et le travail sur les blocs provenant de ce temple. La première semaine n’a pas été facile, la mise en route fut un peu longue. J’ai un peu oublié le fonctionnement d’ici… En plus, comme on est plusieurs équipes à travailler au même endroit, épigraphistes, architectes, photographes, ça demande un peu d’organisation mais on y arrive.
La semaine dernière, nous avons pu profiter de la piscine du Sofitel, mais depuis hier c’est fini pour cause de vacances scolaires françaises ce qui fait que l’hôtel est complet. Nous avons donc devant nous 3 ou 4 semaines sans baignade possible l’après-midi ! Depuis 3 jours, il a commencé à faire bien chaud et d’après la météo sur internet, 39°C est annoncé pour demain. D’après mon pote de la cafet’, il devrait faire moins chaud qu’aujourd’hui… j’avoue que la seconde solution m’irait mieux mais cela me semble compromis !
Au niveau du programme culturel, j’ai profité d’une sortie dans le Djebel Silsilé vendredi. C’est une carrière de grès antique, située à 3h au sud de Louxor et qui a servi à construire plusieurs monuments et temples. Des ébauches de stèles, de sphinx, mais aussi de petits temples et chapelles sont présents de chaque coté du Nil. La balade fut très chouette, bien qu’un peu chaude (voir les photos). Heureusement le soir, nous avons pu nous rafraîchir sur une dahabia sur le Nil, bateau traditionnel à fond plat, où nous étions invité pour l’apéro, très chic ! Samedi, petit tour sur l’autre rive, à Deir el Medineh, village des artisans, pour voir l’avancé des travaux notamment de restaurations qui sont faits par des français.
J’avoue ne pas être en reste au niveau des petites sorties dans le souk, mais les choses sérieuses doivent commencer ce soir !
Je vous envoie quelques degrés d’ici, à très bientôt !

Partager cet article
Repost0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 17:21

Me revoici, cela fait bientôt six mois que je n'ai pas écrit sur ce blog, pourtant il s'en est passé des choses durant ces derniers mois. Petit résumé si possible chronologique :
- contrat de septembre 08 à février 09 au service départemental d'archéologie du Val d'Oise (CG95) à mi-temps, 3 mois sur une fouille de l'Age du fer à Cergy-Pontoise, puis 3 mois de post-fouilles au service à St Ouen l'Aumone. Expérience passionnante et très enrichissante.
- soutenance du mémoire  fin novembre, tout s'est bien passé et depuis j'ai fait plusieurs présentations de mon sujet de diplome sur les fouilles dans la glace.
- restauration de céramiques grecques pour le cabinet des médailles de la bibliothèque nationale avec plusieurs devis à mon nom.
- création d'une micro-entreprise  grâce au nouveau statut auto-entrepreneur. Ca y est le pas est sauté!
- restauration pour le Louvre en co-traitance avec Christine une amie restauratrice qui m'a beaucoup pris en stages auparavant, d'une applique en bronze d'un lion provenant du Yémen.
- conférence en Norvège sur l'archéologie dans les milieux gelés, montage d'un projet sur un banc de glace pour l'été 2009.
- Et maintenant, retour en Egypte pour 6 semaines!

Je vais tacher de mettre dans les prochains jours quelques photos, et je vous présenterai alors le projet sur lequel je travaille à Karnak, à bientot!

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives