Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 09:17

Samedi 18 août départ pour Goppenstein à 8h de la gare de Berne, un petit coup de bus et de téléphérique puis direction Lauchernalp (canton du Valais), d’où part la randonnée pour le Lötschenpass. Un peu plus de trois de montée sur un sentier sinueux et empierré avec un sac pesant plus de 10kg (dont 7 de matériel)! Les paysages sont magnifiques, la montée pas toujours facile mais je résiste vaillamment. Une fois en haut à près de 2700m, nous (deux archéologues et mon collègue Martin) faisons une petite pause déjeuner auprès du refuge, puis nous partons à l’assaut du glacier. Rapidement nous nous rendons compte que nous n’aurons pas le temps d’y descendre par manque d’équipement (crampons) mais surtout de temps car il faut être redescendu au plus tard à 18h, heure du dernier téléphérique. Nous décidons de tenter quelques tests sur des bancs de neige plus ou moins gelés. Et là au malheur, la technique de prélèvement avec l’airbrush ne fonctionne pas. Pourquoi j’en sais encore rien, probablement à cause de petites fuites d’air car j’ai perdu deux joints pour le compresseur, et l’eau chaude qui nous a été donné au refuge n’était probablement pas assez chaude environ 40°C, je pense. Les tests au laboratoire ont été effectués avec de l’eau à 70-80°C, plus 20°C de déperdition de chaleur, soit une sortie à un peu plus de 40°C. Samedi, nous avions environ 20°C à la sortie. Je dois tout de même réfléchir au problème un peu plus précisément. Et puis les tests c’est justement fait pour voir ce qui ne marche pas ! D’autres outils comme des scies, ciseaux, piochon ont été testés. Dans l’ensemble ça fonctionne pas mal à part une des scies qui scie en tirant et dans la glace le mouvement doit aller dans l’autre sens (poussant), mais ça je m’en doutais avant, mais ce n’est pas moi qui ait choisi ce matériel, alors que ça aurait du… enfin c’est les joies de la collaboration du travail entre étudiants ! Après une vingtaine de minutes d’essais, nous repartons pour environ 2h20 de marche, et finalement c’est là où j’ai le plus souffert ! J’avais peur de glisser et de tomber sur toutes ces petites pierres qui roulaient sous mes pieds. Au final, je suis ravie de ma journée, contente d’avoir marché un peu plus de 6h avec mon sac de 10kg. Je me suis rendue compte que tout le sport que j’avais fait depuis janvier m’a permis d’obtenir une condition physique correcte pour affronter ce sentier pour « bon marcheur ». Le matériel que j’ai obtenu par la bourse Expé est vraiment top, et ça aide !

            Comme je n’avais pas trop de courbatures, j’en ai profité pour aller dimanche faire un petit tour à Thun, charmante bourgade médiévale à 30km au sud de Berne au bord du lac du même nom. Visite avec Johanna, mon intrépide copine et compagne d’excursions, du château, de la ville et petite ballade au bord du lac où nous assistons à une drôle de course de bateaux : des sortes de canoë avec 20 pagayeurs, un personne au gouvernail, et une personne qui donne le rythme en tapant sur un tambour, le tout dans un bateau qui ressemble plus à un aviron qu’autre chose, avec une tête et une queue de dragon. Et ils étaient tous comme ça, peut-être des bateaux traditionnels…

 

            Week-end un peu stressant à part ça, j’ai appris que ma grand-mère paternelle s’était cassée la cheville, et que mon père avait eu en vacances quelques ennuis de santé et qu’il était hospitalisé pour quelques jours avant d’être transféré à Tours. Alors, je suis un peu soucieuse, normal ! J’attends d’en savoir un peu plus pour savoir si je fais un saut en France ou pas…

 

            Plein de nouvelles photos dans les albums, ciao !

Partager cet article
Repost0
17 août 2007 5 17 /08 /août /2007 16:25

Après avoir attendu ce moment aasez longtemps pour cause de météo chaotique et de prévisions erronées, nous partons enfin demain! Ce n'est que pour la journée, mais ca devrait déjà nous permettre de faire des tests intéressants et de voir ce qui nous manque comme matériel. J'ai hate de vivre cette première expérience, l'avantage est que nos sacs à dos ne devraient pas être trop lourds.
Nous allons comme prévu sur le Lötschenpass, mais nous monterons par le sud ( du coté du canton du Valais) après avoir emprunté le fameux tunnel du Lötschberg en train et non par le nord (coté du canton de Berne).

Voila pour les dernières nouvelles.

Partager cet article
Repost0
14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 09:20

       

             Pour remplacer le week-end sportif initialement prévu en montagne, j’ai décidé d’en apprendre un peu plus sur la Suisse et Berne. Pour cela un classique : visiter le musée historique de Berne. Je n’ai pas eu le temps de tout voir, mais la collection archéologique si petite soit-elle est splendide, avec des objets très intéressants, très bien conservés. J’ai pu également visiter une exposition dont le thème est « Berne, le chemin de la modernité ». J’ai appris plein de choses sur la Suisse et Berne : le toblerone et l’ovomaltine ont été inventés à Berne et y étaient produits jusque très récemment (voir peut-être encore ?). C’est aussi à Berne que le concept de Swatch a vu le jour, une montre bon marché fantaisie pour relancer l’industrie horlogère suisse, puis par le même homme celui de la Smart, qui au départ devait être un véhicule hybride. Juste un petit mot de leur fierté nationale, Ursula Andress, première Bondgirl, suissesse probablement la plus connue ! C’était vraiment très chouette comme expo, très varié : de la découverte de la double hélice de l’ADN à l’ascension de la face nord de la Jungfrau.

            Quelques autres faits qui m’ont surpris concernant la Suisse : elle n’a rejoint l’ONU que très récemment en 2002 ! L’un des cantons de l’est du pays n’a accordé le droit de vote aux femmes qu’il y a une quinzaine d’années, par obligation de la Confédération car un référendum local l’avait rejeté. Enfin le drapeau est le seul avec celui du Vatican à être carré !

 

            A part cette visite du musée, petit tour à un festival de musique de rue dans Berne: Buskers Festival. Il y avait des choses assez variées : du ska en patois, du rock’n’roll clownesque australien, des formations traditionnelles indienne et chinoise, de la musique slave, une fanfare allemande… J’y ai passé un très bon moment avec Johanna, collègue allemande du service archéo que j’avais rencontré à Chypre l’année dernière, et la française qui habite au même endroit que moi, Gaëlle.

 

            La semaine a commencé par une grosse frayeur, je me suis faite renverser par un camion alors que je me rendais à vélo à mon stage. Cela m’a pas mal secouée, mais je n’ai absolument rien eu et mon vélo non plus. J’ai vraiment eu de la chance. Ca m’a un peu refroidi quant à mes projets de faire du vélo à Paris cet automne. Je vais encore y réfléchir, car finalement les transports en commun, c’est tout aussi écologique ! En revanche à partir de demain, j’essaie un nouveau trajet, un peu plus long mais moins dangereux.

 

            Mon responsable de stage est rentré de vacances, nous avons eu le temps de parler un peu de mon projet de stage. Je continue à m’intéresser à un système photovoltaïque, mais plutôt théoriquement car a priori, on risque plus d’investir dans un petit groupe électrogène valise, moins cher, plus fiable au niveau du fonctionnement par rapport à la météo, pour un poids équivalent. On aurait tous préféré opter pour un système plus écologique de type solaire, mais les contraintes sont trop grandes pour le moment vis-à-vis l’ensoleillement. Dans tous les cas, le projet sera dimensionné pour un approvisionnement solaire en cas de besoin. Je dois donc maintenant essayer de trouver un générateur, le moins lourd possible, et le commander le plus vite pour pouvoir partir dans la montagne et essayer le tout. Evidemment dès que la météo le permettra. Ci-joint une photo prise avec une webcam, à quelques km de là où nous devions aller jeudi dernier. Je ne vous ai pas menti, c’est plein de neige !

clip-image002.jpg

 

            Toujours dans le registre météo, vous avez dû entendre parler des problèmes d’inondations qu’a subit la Suisse la semaine dernière, exactement dans la région où je me trouve. Mercredi soir dernier, en me couchant, j’ai entendu du bruit, je me suis inquiétée de rien car je savais qu’il devait y avoir le Buskers festival et comme les suisses ne sont pas encore remis de leur fête nationale, il y a toujours plein de pétards le soir. En fait, il s’agissait de la sirène d’alerte aux inondations qui imposait l’évacuation des habitants du quartier d’à coté. J’ai compris le lendemain grâce à mes collègues ce qui s’était passé, j’ai raconté ce que j’ai cru, je les ai bien fait rire et tout le monde s’est bien moqué de moi !

 

            Voila pour la petite histoire, a bientôt !

 

Partager cet article
Repost0
9 août 2007 4 09 /08 /août /2007 17:39

            Voici des nouvelles un peu plus tôt que prévu, suite à une météo Suisse effroyable. Nous devions partir en prospection aujourd’hui pour trois jours, Après avoir reporté d’une journée, la mission a carrément été annulée. En effet, la pluie et la chute des températures font qu’il a neigé sur le site ou l’on devait aller au moins 15cm. Tout est annulé, et l’on croise les doigts pour une météo plus clémente pour la semaine prochaine, nous pourrions peut-être partir vendredi et samedi prochain.

            J’ai eu des nouvelles de la bourse Expé, ils m’ont répondu qu’il n’y avait pas de problèmes, qu’ils continuaient à soutenir le projet malgré les modifications. Je suis donc rassurée de ce coté là, maintenant il me reste juste à espérer que le temps s’améliore, et que nous puissions monter prochainement.

            Cette semaine, la pêche aux informations s’est révélée assez efficace concernant l’élaboration d’un système photovoltaïque. Je pense avoir trouvé le matériel nécessaire, j’attends maintenant que les décisions de commandes soient prises. C’est un matériel couteux voir dans certains cas exorbitants selon ce que l’on choisit, qui reste assez lourd tout de même à cause des batteries et dont les technologies évoluent vite et dont les prix descendent aussi rapidement. Nous pourrions avoir pour beaucoup moins cher, un petit groupe électrogène valise, pour une masse similaire, mais des avantages et des inconvénients différents. Mon responsable rentre lundi de vacances, ce sera à lui de décider. J’avoue que moi je préfère de loin, le solaire.

             En attendant, vu que la première phase d’élaboration en laboratoire est quasiment terminée pour moi, j’essaie de rassembler ce que j’ai appris sous forme de synthèses, histoire d’avancer un peu pour la future élaboration de ce mémoire de diplôme. J’attends de savoir quel matériel va être commandé, de le recevoir, et une seconde phase de test pourra débuter au laboratoire mais surtout in-situ. Et à ce moment là j’espère que nous pourrons aller un peu travailler en montagne.

 

            Voilà le programme, assez réjouissant. A bientôt !

Partager cet article
Repost0
7 août 2007 2 07 /08 /août /2007 09:31

Après un petit week-end chinonais, je suis de retour en Suisse. Cette semaine au programme, séance de grimpette sur les montagnes. En effet, si le temps se maintient, nous devons avec mon collègue, Martin, partir en prospection avec l’équipe de l’inventaire des sites archéologiques du canton de Berne. Pas Schnidejoch en vue, mais une zone qui s’annonce prometteuse. Nous devons aller dans la zone du Lötschenpass et du Gemmi. Pour relier le plateau Suisse et le Valais, il y a historiquement deux passages. L’un passe par le Schnidejoch, site initialement prévu, et l’autre par le Lötschenpass, site à découvrir à partir de jeudi. Dans les années 1940, des monnaies romaines, et du matériel néolithique y ont été découverts. Il y a donc du potentiel archéologique. Nous ne savons pas si nous avons des chances de localiser des objets, car nous n’avons pas d’idée du niveau d’enneigement : est-on encore sur des neiges récentes ou déjà dans les neiges anciennes ? Dans tous les cas, cette prospection est avant tout une séance d’entraînement physique, avec quelques kg sur le dos, mais aussi une possibilité d’effectuer des tests in situ, pour voir comment réagit le matériel et la technique dans cet environnement spécifique. Nous partons trois jours, Martin va m’aider à porter mon matériel car il y en a plus de 10kg. Nous monterons un dénivelé de 1150m ou 900m selon le point de départ, avec quatre heures de montée annoncée. Nous prospecterons à la fois dans des zones enneigées, et dans des zones terrestres plus classiques. Il s’agit seulement de repérer et enregistrer le potentiel de la zone en question, des investigations plus précises pourraient être décidées pour l’année prochaine en fonction des résultats. Evidement si nous trouvons du matériel organique (bois, cuir, os…) pris dans la glace, il faudra prendre des décisions !

Je suis impatiente de monter, même si l’effort physique m’angoisse un peu. J’hésite un peu dans la préparation de mon sac, je voudrais essayer de me charger le moins possible, car le matériel à tester va être lourd, mais en même temps les prévisions météo ne sont pas formidables.

Ma semaine va donc être bien occupée, entre la préparation du matériel, et le choix quasi définitif, pour les panneaux solaires et les batteries, en fonction des renseignements obtenus à droite, à gauche afin de valider et passer la commande la semaine prochaine, pour recevoir le tout avant la prochaine montée probablement fin août quand Manu sera là.

 

A la prochaine, avec un récit de cette aventure sur le Lötschenpass !

Partager cet article
Repost0
2 août 2007 4 02 /08 /août /2007 09:09

Le 1er aout 1291 se forme la première alliance de cantons qui donnera naissance plusieurs siècles plus tard à la confédération hévétique. C'était donc hier, le jour de la fête nationale Suisse. Et les Suisses adorent cette fête. Tout d'abord c'est un jour férié, et il n'y en a pas tant que ca en Suisse, mais surtout on peut célèbrer la fameuse croix blanche sur fond rouge à toutes les sauces! Beaucoup de gens portent un t-shirt rouge avec la croix blanche. Ensuite tout le monde achète des guirlandes de drapeaux suisses. Le premier aout est jour de ballade, de baignade, de barbecue le soir mais surtout de feux d'artifices. Les villes organisent toutes des feux d'artifices plus magnifiques les uns que les autres, et la population achète des dizaines de pétards, fusées et autres feux d'artifices pour rivaliser. Ces feux d'artifices, qu'on ne pourrait pas acheter en France tellement ils sont gros, sont une véritable institution, ici.
                                                            IMG-7133.jpg
J'avais décidé de travailler un peu, mais un copain francais de Chinon, Jérome Besnier, venu voir une copine suisse qui avait fait son lycée avec nous à Chinon, Carla, m'a débauché. Nous avons était tous les trois visités Luzern, très chouette petite ville avec un magnifique pont médieval couvert. je vous mets quelques photos dans l'album ( d'ailleur désolée ma vidéo est en ligne, mais je sais pas ou elle est rangée...!). Le soir barbecue dans le jardin de Carla avec quelques amis, et bien sur feux d'artifices!

A bientot pour de nouvelles aventure!

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2007 1 30 /07 /juillet /2007 09:13

Ça y est, cette fameuse réunion a eu lieu ! Résultats des courses : tout s’est plus ou moins bien déroulé, l’échange entre les différents spécialistes a été très intéressant, aucune décision n’a pour le moment était prise quant aux éventuelles analyses d’ADN humain concernant la graisse dans la jambe de pantalon retrouvé il y a deux ans, car ça coûte très cher : environ 30 000 euros par échantillon ! Par contre les analyses d’ADN animal pour les peaux et les fourrures c’est beaucoup moins cher, entre 600 et 6000 euros (la marge est grande mais j’ai pas tout compris car c’était en suisse allemand) et certaines ont déjà été effectuées. Entre l’ancien archéologue responsable du site et le nouveau, c’était parfois un peu tendu, ils ne s’étaient pas rencontrés depuis la réorganisation du service soit depuis plus de six mois… Avec l’autre stagiaire, nous avons fait une rapide présentation de nos sujets de stage. Les thèmes ont été plutôt bien accueillis, on nous a même dit que ce serait intéressant que ça ait fait ses preuves pour la campagne du Schnidejoch de septembre…mais on ne nous a pas invité à la réunion qui concernaient les gens qui allaient monter. Nous pourrons monter une fois sur le site vers le 20 septembre pour une « visite », mais a priori pas plus sauf s’il trouve un corps et qu’ils galèrent… Et ça sur ce sujet les avis sont partagés, mais l’archéo n’y croit pas du tout, lui, à un nouvel Otzi.

            Les gens présents à la réunion ont eu l’air de dire que la technique que je suis en train de mettre en place peut tout à fait fonctionner. Ca, c’était un point positif d’avoir un accueil favorable. Deuxièmement, nous avons eu confirmation que le site est plusieurs heures par jour au soleil au mois de septembre, parce que c’était une donnée qui me manquait pour les panneaux solaires. Maintenant, il faut que je m’active pour choisir le matériel et le commander afin commencer une nouvelle série de tests.

 

            Week-end sympa, après un petit footing pour essayer de garder la forme, découverte de Marzili ! Marzili est un lieu culte bernois, c’est un grand espace vert avec des piscines en plein air à coté de la rivière, l’Aare. C’est un lieu très agréable (gratuit, c’est à mentionner car c’est quelque chose de trop rare en Suisse), tu peux te baigner soit dans la piscine où l’eau était soi-disant à 24°C, mais j’y croit pas trop car elle était franchement froide, soit dans la rivière à 16°C où le courant est fort, tu sautes d’un pont et tu te laisses porter par le courant un peu plus loin. Et bien malgré la température, il y avait pas mal de gens dans la rivière. Moi, je n’ai pas encore essayé, j’attends que l’eau soit plus chaude ! Leur grand truc dans le coin, c’est d’acheter un petit bateau gonflable, prendre le train jusqu’à Thun, c’est à environ 30km en amont de Berne, puis de descendre l’Aare avec ce petit bateau jusqu’à Berne, ça prend entre 2 et 3 heures !

             Sinon l’hôpital où je loge est à coté de l’ambassade de la Thaïlande, et ce week-end il y avait un festival Thaï. Avec une française qui loge au même endroit que moi, nous avons été goûté quelques spécialités culinaires. C’était succulent !

            J’ai profité également de ce week-end bernois pour aller à une brocante, où j’ai fait quelques affaires, pour aller visiter le musée des Beaux-Arts de Berne, qui possède une collection de peintures intéressantes, avec un grand nombre de maîtres, des primitifs italiens jusqu’à des œuvres contemporaines de nos jours. Ca a été aussi l’occasion de commencer à réfléchir à mon mémoire qui doit valider mon diplôme et dont le sujet sera le thème de ce stage en Suisse.

 

            Après toutes ces nouvelles, à très bientôt.

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2007 5 27 /07 /juillet /2007 07:57

L'espoir s'amenuise de jour en jour. Les réunions se succèdent pour préparer la grande messe de vendredi 27, et ça n’a pas l’air de bien s’annoncer pour mon projet. Il semblerait que l’archéologue ne compte pas nous emmener sur le Schnidejoch, puisqu’il a d’autres priorités et qu’il n’en voit pas l’intérêt. C’est surtout des histoires de conflits personnels, car le service archéologique vient d’être réorganisé en profondeur, de nouvelles hiérarchies sont apparues, et des archéologues sont passés calife  à la place du calife ! Tout le monde essaie donc de faire ses preuves, en écrasant parfois le voisin, la communication semble parfois difficile à établir… Bref, bref, bref. Nous pourrons quoi qu’il arrive monter avec l’équipe de l’inventaire des sites archéologiques pour faire de la prospection, mais la technique de prélèvement ne sera pas encore opérationnelle, et ils ne savent pas s’il y aura une autre session…

            Dans le déroulement de mon travail, ça ne change pas énormément de choses, simplement, je suis un peu inquiète, car la bourse Expé, que j’ai eu, était pour le projet du Schnidejoch. La plus ou moins annulation de ma participation à la mission du Schnidejoch, remet en cause cette bourse, en tout cas je dois au moins en informer les organisateurs. Je cherche donc la meilleure solution pour formuler ces changements. Pour le moment, j’ai décidé d’attendre au cas où il y aurait un revirement de situation !

             Pour présenter l’intérêt de la technique que je suis en train de développer, j’ai fait avec mon appareil photo une petite vidéo, si j’y arrive, je vous la mets en ligne. Vous pourrez ainsi constater l’efficacité et la précision sur un échantillon.

 

            Après m’être plainte du mauvais temps, je dois rendre à César ce qui est à César, la météo s’améliore. La semaine dernière a été ensoleillée,  et cette semaine s’annonce pas mal. Mais rassurez-vous, je me suis quand même prise quatre bonnes averses sur six trajets en vélo ! Retour du soleil rime avec reprise des entraînements sportifs, alors je me suis remise à courir!

 

            Je profite de ce blog pour faire une petite annonce, désolée pas d’annonce matrimoniale, mais si quelqu’un connaissait un ou une ingénieur en énergie renouvelable (solaire), car j’aurai besoin de quelques renseignements pour savoir si mon montage est viable si j’ai choisi les bons matériaux… Merci d’avance

 

            Et comme dit PPD aux Guignols, Allez à ciao bonsoir !
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 09:05

            Pour cette dernière année, j’ai choisi d’effectuer des stages passionnants : la Suisse pendant quatre mois, puis six semaines à Paris dans un laboratoire privé pour restaurer de la céramique et du verre, trois mois en Egypte sur le site de Karnak pour travailler sur de la pierre et pour finir deux mois au British Museum à Londres pour faire un peu de métal. L’inconvénient de ce merveilleux programme est que dans aucun de ces stages, je ne suis ni rémunérée ni même indemnisée. J’ai donc cherché tout au long de l’année de master 1 des solutions. J’ai monté un dossier de demande de sponsoring auprès de grandes entreprises françaises qui investissent dans le patrimoine par le biais de mécénat. Cela n’a pas fonctionné car en général les fonds disponibles ne peuvent être attribués à une personne privée ou bien ma demande arrivait trop tard ou dans le mauvais bureau. J’ai tout de même reçu une aide de la centrale nucléaire de Chinon pour mon projet Suisse et j’ai également été lauréate de la bourse Expé toujours pour le Schnidejoch. La bourse Expé est une bourse attribuée chaque année à des expéditions qui partent faire des trucs impossibles dans les montagnes en général. Je crois que l’originalité de mon projet, archéologie et montagne, leur a plu, et ils ont décidé de m’aider. Il s’agit de dotations de quatre marques : Vertical, The North Face, Petzl, et Béal qui attribuent du matériel. Par ailleurs, la société Expé participe financièrement. Manu participe également au projet de bourse Expé. En contrepartie, nous devons effectuer un reportage photos accompagné d’un compte-rendu de l’expé. Ce reportage photos peut faire l’objet d’un article dans Montagne Magazine. Nous avons reçu la semaine dernière le matériel commandé (vêtements, cordes, sac à dos, sac de couchage, bâtons de marche….). C’est assez impressionnant de la technologie développée pour les vêtements notamment. Nous sommes franchement ravis d’être aussi bien équipés. Et je profite de ces quelques explications pour remercier la bourse Expé ainsi que la centrale nucléaire de Chinon de m’aider à mener mon projet à bien. Si quelqu’un bien sûr connaît une personne qui souhaiterait sponsoriser mon projet, qu’elle n’hésite pas à se faire connaître !!!

 

            Après un nouveau week-end en France pour un mariage, très réussi, dans le Berry, j’ai repris mes activités au service archéo de Berne, où nous nous préparons avec l’autre stagiaire, Martin, la réunion de vendredi 27 juillet. Cette réunion porte sur la mission du Schnidejoch, et sera décisive quant à notre implication dans le projet. Il faudra convaincre l’archéologue de l’intérêt de mettre en place une véritable technique de fouilles pour les objets pris dans la glace et de les rapatrier au laboratoire dans des conditions de température proche de 0°C en évitant les contaminations ADN.

 

            La suite au prochain épisode ! Ciao.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2007 4 19 /07 /juillet /2007 09:26

Pas trop de nouvelles cette semaine... En fait le week-end dernier, je suis rentrée en France, en Bourgogne dans la maison de famille ou je passais mes vacances avec mes cousins quand j'étais petite. Il y a eu une petite fête, très sympathique, et la-bas, j'ai retrouvé Manu. Manu et son copain Nico m'ont accompagné en Suisse à Berne pour une semaine.  Voila ce qui explique mon silence, Manu étant la , j'ai un peu moins de temps, j'essaie de profiter de lui!

Pour ce qui est du stage, ca commence à avancer. Mon sujet de stage a été plus ou moins redéfini : je travaille toujours sur le développement d'une technique pour prélever des objets archéologiques pris dans la glace, la seule différence c'est que le but n'est plus de travailler pour le Schnidejoch, mais dans une perspective plus générale. En fait, nous n'avons toujours pas l'accord de l'archéologue responsable du site du Schnidejoch. En revanche comme c'est un service archéologique cantonnale, ils sont chargés de répertorier tous les sites existants ( une sorte de carte archéologique), et pour ca, ils effectuent de la prospection notamment en montagne. On nous a proposé de participer à la première campagne pendant quatre jours au mois d'aout. Cela devrait nous permettre d'effectuer une première phase de tests divers et variés, mais aussi et surtout de nous entrainer physiquement. On espère par cette expérience convaincre l'archéologue de l'utilité de notre projet.

A très bientot, 

Pour les photos, je n'arrive pas à les mettre en ligne alors les voici sur ce document!

Berne07-07-07-001-Nydegg.jpg           Berne07-07-07-002-l-Aare-depuis-le-pont-de-la-Nydegg.jpg


Berne07-07-07-003-l-Aare-depuis-le-pont-de-la-Nydegg.jpg        Berne07-07-07-020-la-fosse-aux-ours.jpg

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives