Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 15:46

 

La frontière avec l’Ouzbékistan étant fermée depuis quelques temps, nous n’avons pas pu faire d’excursions à Samarcande, mais nous nous sommes baladés dans la région de Pentjikent. Mis à part quelques virées au bazar de Pentjikent pour avoir accès à internet et faire quelques achats, nous avons vu en  cette ville, une cité de plaisirs. A plusieurs reprises nous avons organisé de petites soirées là-bas : sauna et douche chaude en début de soirée car la douche à l’écuelle devenait difficile, puis brochettes car nous n’en pouvions plus du plov (riz avec des carottes jaunes et 2g de viande bouillie pour tout le monde) dans un demi litre d’huile à tous les repas !

Le premier dimanche, nous avons visité le vieux Pentjikent, site sogdien du V-VIIIème siècle, fouillé par les tadjiks et les russes depuis des dizaines d’années. Ce site est fameux pour ses peintures murales sur terre crue qui sont aujourd’hui conservées aux musées de St Petersburg et de Duschanbé. Le plan du site  se distingue assez clairement car une partie des élévations des bâtiments a été conservée.

Le dimanche suivant,  Lodfolla, le gardien du site de Sarazm, nous a emmenés dans la jungle. La jungle tadjik, ne ressemble absolument pas à l’image que j’avais de la jungle. Il s’agit en réalité d’une bande marécageuse, terrasse inondable au bord du Zarafshan. Comme il nous ramenait régulièrement des faisans qu’il avait chassés, nous y allions pour voir des animaux. Résultat aucun faisan ou autre sanglier, seulement un pauvre serpent presque aussi effrayé que nous ! Nous avons l’après-midi été à quelques kilomètres de site, voir un site du nom de Kourgane Tepe. Peu d’investigations ayant été faites sur cette colline (Tepe) plus ou moins remodelée par l’homme, nous avons fait un peu de prospection de surface afin d’avoir grâce à la céramique ramassée, une idée de datation. Il s’agirait d’un site achéménide, peut-être du V-IIIème siècle avant J.C.

Nous avons la fois suivante loué un minibus chic-chic (il est vrai très confortable) et nous sommes partis visiter un fort sogdien à quelques kilomètres de Pentjikent, actuellement fouillé par les Tadjiks. La balade sous la pluie s’est continuée vers un petit mausolée du XIIIème siècle puis après une pause dans une Chaikhana (maison de thé) où nous avons pris un repas traditionnel, nous avons été voir le mausolée du Poète persan Rudaki.

Le dernier dimanche s’est déroulé à Dushanbé. Nous avons pu visiter le musée d’archéologie et le musée d’ethnologie. Comme le dimanche tout est fermé, qu’il pleuvait des cordes et qu’il faisait froid, nous avons passé l’après-midi dans l’appart un peu morne que l’on nous avait prêté.

Le tadjikistan est un pays où le tourisme est peu développé, et les choses à voir semblent moins nombreuses –en tout cas moins mises en valeur- que chez son voisin ouzebek. Le tadjikistan est un pays essentiellement de montagne, avec des magnifiques paysages très préservés. Le Pamir est la région qui est amenée à se développer avec le tourisme sportif.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Charlotte REROLLE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives