Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 04:47

La semaine a été un peu mouvementée. Nous nous sommes aperçus que dimanche lorsqu’une partie de l’équipe est partie à Paharpur, 2000 takas (soit l’équivalent de 2 semaines de salaire) ont été volés dans la caisse par des bangladais qui étaient restés à la maison seuls (personnel de la maison et crapules qui s’occupent de la céramique). Il a donc été décidé que si l’argent ne revenait pas à la fin de la semaine, il n’y aurait pas de salaire cette semaine pour ces 9 personnes. Si l’argent revenait dans la boite déposée dans les toilettes à cet effet pour des raisons de discrétion, une journée serait retirée et si le coupable se dénonçait tout le monde avait son salaire, et on discutait avec la personne pour comprendre pourquoi il a pris cet argent, mais il ne pourrait plus travailler à la maison. La mission finance les frais médicaux des ouvriers et du personnel du moment qu’ils justifient d’ordonnance et autres examens. Si quelqu’un a un problème, on donne facilement de l’argent pour l’aider tant que c’est justifié. 2000 takas, soit environ 20 euros, c’est rien pour la mission mais c’est une question de confiance car il y a toujours beaucoup d’argent liquide à la mission pour les frais de fonctionnement et le salaire des 70 personnes qui travaillent avec nous. Certains se sont sentis concernés par ce vol et pour d’autre cela passe à 100m au dessus de leurs têtes ! Les crapules et la femme de ménage ont donc cherché des solutions. Ils ont d’abord été cherchés un papy qui lave la céramique. Celui-ci est entré en transe, s’est jeté au sol et a dit qu’il savait où était l’argent mais que le directeur devait sortir de la maison pour pouvoir désigner le lieu. Finalement, l’argent n’était nulle part… Ensuite ils ont décidé qu’il faudrait que tout le monde boive des verres d’eau sucrée et salée et suite à des prières le coupable serait désigné… nous attendons le résultat pour le moment. Mais l’argent n’est toujours pas revenu, et certains ne croient pas à la suppression hebdomadaire du salaire. Nous verrons les réactions demain, jour de paye. Surtout qu’il semble que ce ne soit pas la première fois. La femme de ménage ne souhaite plus pénétrer dans le bureau seule et nous fait toute une comédie pour le ménage, mais ne nous inquiétons pas, elle enquête !

Le lendemain de cette affaire, l’homme de maison à qui je demande depuis plus de 2 semaines d’acheter des malles en métal m’a dit que ce n’était pas possible. Il y est allé tout de même car il n’avait pas le choix : le prix avait doublé et je ne pouvais pas les avoir avant 4 jours. Comme au même moment, l’une des crapule est rentrée chez elle pendant une heure sans prévenir, soit disant pour aller aux toilettes, alors qu’il y en a à coté de leur bureau. Je suis donc entrée dans une colère noire et j’ai menacé de virer tout le monde. Finalement, les malles ont été livrées 2h plus tard, le prix est redevenu raisonnable et les allers-retours de notre homme de maison plus nombreux que d’habitude ont couté presque le même prix que pour nous et non 3 fois plus cher ! Depuis cette colère tout va mieux, tout le monde s’est remis au boulot !

 

Une petite expédition à Paharpur a été organisée pour aller voir les réserves du musée. J’ai pu cette fois entrer. Le travail effectué par le conservateur est considérable et les réserves sont plutôt bien tenues. Il fallait que j’évalue l’état de conservation des objets en métaux qui sont très peu nombreux et plutôt en bon état malgré le climat. Mais le but principal était de voir les 2000 plaques architecturales en terre cuite décorées qui sont dans les réserves. Suite à la visite la semaine dernière du groupe d’amitié parlementaire franco-bangladais, un projet de formation des bangladais pour restaurer ces plaques (nettoyage, collage) a été proposé. Reste maintenant à trouver les fonds, bien sûr !

J’ai organisé la semaine dernière pour notre jour de congé, la visite d’une petite mosquée Moghol (XIIème siècle environ) qui se situait à Sherpur à environ une heure de route de la mission. Vendredi nous devons aller à Rangpur, ville de la soie.

Le travail avance bien et je pense atteindre les objectifs que je m’étais fixés avant de partir. Il ne me reste plus qu’une semaine ici. Voila pour les nouvelles de la mission de Mahasthan où l’ambiance est toujours sympa !

Partager cet article

Repost 0
Published by Charlotte REROLLE
commenter cet article

commentaires

jean rerolle 21/02/2011 09:27



à la lecture des commentaires tout le monde attend le suite de l'enquète et des mesures de répression


j'espère que l'eventuelle perte de salaire n'aura pas trop de conséquence


je t'embrasse, prépare bien ton départ


karim nous amis un gentil petit mot


bise pa²



Florence 16/02/2011 21:45



comme quoi, rien de tel qu'un coup de semonce pour remettre les pendules à l'heure ! Mais qu'avez-vous décidé pour la paye ?


bises  Florence



delamaire 16/02/2011 10:58



Il n'y a pas de doute, ton boulot fait rêver, et me porte loin de mes préoccupations quotidiennes : enfants pourris gâtés, machine à laver le linge, courses au super marchés....la fête, quoi !


Bises, et j'attend la suite avec impatience !



Aurélie 16/02/2011 09:29



Salut Charlotte,


bon courage pour la suite et tiens-nous au courant de l'"Enquête" !


Plein de bises


 



Laura 16/02/2011 08:09



J'aime ta définition de l'ambiance sympa... Ils t'ont préparé ton plat de viande préféré aussi?



Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives