Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 10:59

Le temps passe vite, c’est déjà la fin de ce stage en Suisse et de cette aventure. C’est l’heure des bilans. J’ai fait un premier bilan avec Martin ou je suis restée très zen, très maitre de moi-même. Résultat, il reste quelques trucs à faire, notamment pour sangler les sacs. Martin va s’en charger. Je devais également tester une scie fil commando et une scie chaine survivor, mais l’une des deux est introuvable à Berne. Je ne sais pas encore ce que je vais faire, car j’aimerai les tester moi-même afin de voir si ca peut couper la glace à l’horizontale pour détacher un prélèvement en bloc. Je verrai ca demain avec Christoph lors d’un autre bilan que je dois faire avec lui pour savoir ce qui a été et ce qui n’a pas été. J’occupe cette dernière semaine en faisant cette série de tests pour mon dossier de méthodologie sur l’humidité des bois congelés. Cela semble plutôt bien fonctionner à part une ou deux aberrations qui peuvent s’expliquer. Par ailleurs, j’essaie de récupérer toute la documentation qui me sera utile pour mon mémoire, comme des photos du matériel, du laboratoire mais aussi quelques articles et documents informatiques.

 

Après ces longues journées de boulot, j’essaie de ranger mes affaires dans ma chambre, car je dois la rendre vendredi matin. Je ne me suis jamais aussi bien organiser. Comme quoi tout arrive, les affaires d’été dans un sac pour Chinon, celle d’hiver dans un autre pour Paris, celle de sport dans le sac à dos, etc... Et en plus je m’y suis prise bien à l’avance, genre quatre jours avant. Je crois que c’est la hâte de retrouver Manu et notre petite à Paris qui m’a motivée.

 

Je suis pas encore partie, mais dans l’ensemble, je suis très satisfaite de ce stage. Le sujet était intéressant, le lieu accueillant et l’équipe sympa. Les points négatifs, j’ai parfois manqué d’encadrement et j’ai donc perdu bêtement du temps sur des points de détails. Le partage d’un sujet de mémoire avec un autre étudiant avec qui on ne sait pas si on va pouvoir bien collaborer est aussi quelques choses que j’ai trouvé difficile. Je dirai que ca aurait mieux fonctionné pour un stage sans mémoire à la fin ou avec quelqu’un avec qui on est sur de pouvoir travailler en binôme. C’est également dommage qu’on ait pas pu faire de fouilles sur le glacier et qu’il y ait eu tant de problème avec le Schnidejoch. Pour les points positifs, j’ai beaucoup appris sur moi-même, notamment à dominer mes coups de sang face à Martin. Je rentre avec une idée assez précise du mémoire que je souhaite écrire, sur un sujet qui m’intéresse. J’ai vu une façon de travailler différente de la France, avec tout un tas d’idées à reprendre et à améliorer. Je me suis plutôt bien entendu avec l’équipe, je repars en laissant des amies comme Johanna et des gens qui sont prêts à m’aider, même à distance.

 

Voila pour les nouvelles et les bilans, à très bientôt en terre française !

Partager cet article

Repost 0
Published by Charlotte REROLLE - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives