Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2007 5 07 /09 /septembre /2007 10:10

            Si je n’arrive pas à faire carrière dans la restauration, je pourrai toujours me reconvertir dans la météo ! Il pleut moins, mais les températures ont chuté, il fait entre 4° et 12°C, il a neigé à partir de 1700m et au dessus de 2500m, la neige tient depuis 3 jours. Il parait que les éleveurs commencent à redescendre leurs bêtes des alpages... Je suis donc de près la météo, en plus la Suisse est couverte par un réseau de webcam, accessible gratuitement sur le net, on peut donc voir en direct s’il y a de la neige à proximité des sites ou nous envisageons d’aller. Il fait un peu froid, j’ai sorti les gants pour faire du vélo, et je pense ramener mes affaires d’hiver, la prochaine fois que je rentre en France.

 

            Pour ce qui est de la technique de prélèvement, ca avance doucement. J’ai effectué cette semaine un bricolage, pour intégrer dans le bouchon d’un thermos, ce que l’on appelle un thermo-plongeur. Ca ressemble à une résistance de bouilloire électrique, on le plonge dans l’eau, on le branche et ca chauffe l’eau. Il faut 7 min pour faire passer un peu moins d’un litre d’eau de 20°C à 70°C et environ 18 min pour passer de 3°C (eau+neige/glace) à 70°C la même quantité. C’est donc relativement rapide, et ca présente l’avantage par rapport à une bouilloire de consommer moins d’énergie. Une Bouilloire consomme au minimum 1000W, souvent plus, et ce thermo-plongeur seulement 300W. Même si j’ai décidé de prendre un petit groupe électrogène, qui n’est pas encore arrivé,  je dois faire attention à  ma consommation d’énergie. Ce groupe électrogène peut fournir environ 700W, c’est pas énorme, mais ce qui nous importait le plus c’était le poids, 12 kg quand même,  et c’est surtout largement suffisant pour alimenter notre compresseur. J’ai intégré ca dans un bouchon de thermos, car premièrement ca garde la chaleur, c’est évident, mais c’est surtout que ca permet d’inter-changer les thermos. En effet, la bouteille contenant l’eau reliée à l’aérographe est la même que celle qui chauffe l’eau, les dispositifs particuliers se situant dans les bouchons. Quand ma bouteille pour l’aérographe est vide, il me suffit de prendre celle ou l’eau a chauffé et de remplir l’autre et de la faire chauffer en attendant. J’ai aussi fabriqué avec des rivets et des sangles des portes thermos, pour qu’ils soient un peu en hauteur lorsque je travaille, pour que le siphon se fasse correctement.

 

            Nous espérons avec Martin, avec qui ca se passe un peu mieux, aller la semaine prochaine sur un glacier pour enterrer (terme pas tout a fait adéquat, plutôt « englacer ») quelques objets fragiles dans la glace, histoire de pouvoir faire quelques tests in-situ grandeur nature à la mi-septembre s’il fait beau et si le groupe électrogène est arrivé. Sinon, nous effectuerons ces tests au laboratoire ou nous fabriquerons de gros blocs de glace contenant des objets.

 

Voila pour les nouvelles, à très bientôt.

Partager cet article

Repost 0
Published by Charlotte REROLLE - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Ben 02/10/2007 16:58

Je ne te connaissais pas bricoleuse comme ça, c'est Manu qui a déteint sur toi ?

Amelie 09/09/2007 09:35

Donc si je comprend bien vous êtes des sortes de Mc Giver suisses....bravo!!!

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives