Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2007 2 14 /08 /août /2007 09:20

       

             Pour remplacer le week-end sportif initialement prévu en montagne, j’ai décidé d’en apprendre un peu plus sur la Suisse et Berne. Pour cela un classique : visiter le musée historique de Berne. Je n’ai pas eu le temps de tout voir, mais la collection archéologique si petite soit-elle est splendide, avec des objets très intéressants, très bien conservés. J’ai pu également visiter une exposition dont le thème est « Berne, le chemin de la modernité ». J’ai appris plein de choses sur la Suisse et Berne : le toblerone et l’ovomaltine ont été inventés à Berne et y étaient produits jusque très récemment (voir peut-être encore ?). C’est aussi à Berne que le concept de Swatch a vu le jour, une montre bon marché fantaisie pour relancer l’industrie horlogère suisse, puis par le même homme celui de la Smart, qui au départ devait être un véhicule hybride. Juste un petit mot de leur fierté nationale, Ursula Andress, première Bondgirl, suissesse probablement la plus connue ! C’était vraiment très chouette comme expo, très varié : de la découverte de la double hélice de l’ADN à l’ascension de la face nord de la Jungfrau.

            Quelques autres faits qui m’ont surpris concernant la Suisse : elle n’a rejoint l’ONU que très récemment en 2002 ! L’un des cantons de l’est du pays n’a accordé le droit de vote aux femmes qu’il y a une quinzaine d’années, par obligation de la Confédération car un référendum local l’avait rejeté. Enfin le drapeau est le seul avec celui du Vatican à être carré !

 

            A part cette visite du musée, petit tour à un festival de musique de rue dans Berne: Buskers Festival. Il y avait des choses assez variées : du ska en patois, du rock’n’roll clownesque australien, des formations traditionnelles indienne et chinoise, de la musique slave, une fanfare allemande… J’y ai passé un très bon moment avec Johanna, collègue allemande du service archéo que j’avais rencontré à Chypre l’année dernière, et la française qui habite au même endroit que moi, Gaëlle.

 

            La semaine a commencé par une grosse frayeur, je me suis faite renverser par un camion alors que je me rendais à vélo à mon stage. Cela m’a pas mal secouée, mais je n’ai absolument rien eu et mon vélo non plus. J’ai vraiment eu de la chance. Ca m’a un peu refroidi quant à mes projets de faire du vélo à Paris cet automne. Je vais encore y réfléchir, car finalement les transports en commun, c’est tout aussi écologique ! En revanche à partir de demain, j’essaie un nouveau trajet, un peu plus long mais moins dangereux.

 

            Mon responsable de stage est rentré de vacances, nous avons eu le temps de parler un peu de mon projet de stage. Je continue à m’intéresser à un système photovoltaïque, mais plutôt théoriquement car a priori, on risque plus d’investir dans un petit groupe électrogène valise, moins cher, plus fiable au niveau du fonctionnement par rapport à la météo, pour un poids équivalent. On aurait tous préféré opter pour un système plus écologique de type solaire, mais les contraintes sont trop grandes pour le moment vis-à-vis l’ensoleillement. Dans tous les cas, le projet sera dimensionné pour un approvisionnement solaire en cas de besoin. Je dois donc maintenant essayer de trouver un générateur, le moins lourd possible, et le commander le plus vite pour pouvoir partir dans la montagne et essayer le tout. Evidemment dès que la météo le permettra. Ci-joint une photo prise avec une webcam, à quelques km de là où nous devions aller jeudi dernier. Je ne vous ai pas menti, c’est plein de neige !

clip-image002.jpg

 

            Toujours dans le registre météo, vous avez dû entendre parler des problèmes d’inondations qu’a subit la Suisse la semaine dernière, exactement dans la région où je me trouve. Mercredi soir dernier, en me couchant, j’ai entendu du bruit, je me suis inquiétée de rien car je savais qu’il devait y avoir le Buskers festival et comme les suisses ne sont pas encore remis de leur fête nationale, il y a toujours plein de pétards le soir. En fait, il s’agissait de la sirène d’alerte aux inondations qui imposait l’évacuation des habitants du quartier d’à coté. J’ai compris le lendemain grâce à mes collègues ce qui s’était passé, j’ai raconté ce que j’ai cru, je les ai bien fait rire et tout le monde s’est bien moqué de moi !

 

            Voila pour la petite histoire, a bientôt !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Charlotte REROLLE - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives