Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 09:35

J’ai découvert ce week-end la ville de Berne. Je n’ai pas eu le temps de tout visiter, mais la cité semble agréable. Ce qui m’a le plus surpris c’est la couleur de la pierre : vert jaune. Avec un brin de soleil, ça rend la ville chaleureuse. Et puis, il y a aussi les 6 kms d’arcades qui bordent les rues. Berne a été rebâtie au XVème siècle après un incendie, ses monuments et ses fontaines font qu’elle a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. On ne peut passer à Berne sans voir les fameux ours ! Quelques photos pour vous montrer tout ça.

 

Il fait en ce moment un sale temps en Suisse, la seule belle journée j’en ai profité pour visiter un peu Berne. Il pleut tellement que l’Aare, cette belle rivière à l’eau si claire et si verte, est sur le point de déborder ! Ca ne fait pas mon affaire, moi qui ai décidé de circuler en vélo ! En plus, il fait tellement froid qu’il neige parfois encore dans l’Oberland bernois, bref dans les montagnes où je dois aller. Alors la première montée, j’ai l’impression que ça va pas être pour tout de suite ! En même temps, pour moi c’est mieux comme ça car la technique de prélèvement n’est pas du tout encore prête, j’en suis encore aux premiers tests.

 

Alors cette technique de prélèvement? Il s’agit de s’appuyer sur un aérographe ou Air brush (comme ils disent ici), pour envoyer un jet de très fines gouttelettes d’eau chaude à l’aide d’un compresseur. L’eau chaude fait fondre la glace en surface. Le but est de s’arrêter juste avant l’objet, de ne pas le toucher, pour le garder à des températures très basses. Présenté comme ça, ça peut paraître simple. Je dois en fait vérifier que ce jet ne risque pas d’altérer les objets pris dans la glace, et définir les paramètres de travail (pression, débit d’air, débit d’eau, température….). Mais surtout je dois trouver le matériel que l’on va utiliser c'est-à-dire pas trop lourd (c’est moi qui vais devoir porter), qui consomme peu d’énergie, qui résiste au froid. Et ce matériel, on doit l’alimenter en énergie, à plusieurs heures de marche des voitures, on envisage une énergie propre, peut-être de l’éolien ou du solaire voir les deux ensemble. Et la ça se complique vraiment, le poids, la puissance disponible, la compatibilité du matériel et le prix aussi! Même si j’ai des budgets assez larges, ça monte très vite dans ce domaine!

Pourquoi on est parti sur l’Air brush et non sur un chalumeau ou une lame chauffante ? En fait, la glace est tellement opaque que l’on travaille un peu à l’aveuglette avec les objets 3D. Avec un chalumeau on risquerait trop de détériorer l’objet en s’arrêtant ¼ de seconde trop tard. Apparemment des Russes ont déjà essayé, ça serait une cata, notamment pour les analyses ADN. La lame chauffante manque de résistance, et on ne voit pas où elle va. C’est surtout qu’à Berne, ils développent tout un tas de chose à base de l’Air brush, ils en sont super contents car les différents examens et analyses montrent que ça n’altère pas la surface des objets.

Allez ça suffit comme ça. Ciao !

Partager cet article

Repost 0
Published by Charlotte REROLLE - dans Suisse
commenter cet article

commentaires

Nji 29/08/2007 01:06

Bien le bonjour,Très bien ce blog, je l'ai lu en diagonale et il est bien sympa.J'espère que le projet de prélèvement avance bien... J'ai quelques pistes à proposer qui pourraient peut-être répondre à tes contraintes:- pour la pressurisation de l'eau, le plus simple me parait être la bouteille d'air comprimé, reste à savoir si c'est compatible avec la durée du prélèvement.- pour arriver à chauffer de l'eau de facon "écologique", à moindre poids, avec un système robuste, je pense que le plus simple c'est de la poudre d'aluminium pur que tu mets en contact avec ton eau. 1 kg d'aluminium te permets d'augmenter la température de 100 litres d'eau d'environ 36°C (s'il n'y a pas de pertes thermiques et si mes calculs sont bons !!!). ATTENTION la réaction chimique de l'eau sur l'aluminium provoque un dégagement de dihydrogène qui peut exploser s'il y a une flamme dans les parages !Après il faut :1) trouver de l'aluminium pur (i.e. non oxydé ) et là ? 2) réussir à mélanger poudre d'aluminum et eau à partir de la poudre stockée en évitant le passage dans l'air et là ?et 3) monter 100 Litres d'eau en haut de la montagne ;-)J'espère que cela aura pu te donner des idées..;Bonne continuation et bon courage.N'ji

Adri 12/07/2007 17:14

tres interessant ton recit dis donc chere Charlotte!!

et vive l'Air Brush!!!

biz

Adri

ps: desole je me suis fais un peu rattrape par le temps...et maintenant tu es a l'etranger...

Amélie 11/07/2007 21:25

coucou
bon, tu as bien pris tes marques à ce que je vois..Aujourd'hui j'ai entendu aux infos qu'en Sibérie, ils ont trouvé un bébé mamouth congelé hyper bien conservé...ils rêvent déjà de récupérer l'ADN..pour un jour en refaire un!!
Sinon, il a fait mauvais en ce début de semaine en Touraine mais la chaleur nous attend pour ce w-e...
Bon courage!!

Présentation

  • : Le blog de Charlotte REROLLE
  • Le blog de Charlotte REROLLE
  • : Après avoir raconté une année de stages à l'étranger, voici quelques nouvelles d'une restauratrice d'objets archéo pas très sédentaire!
  • Contact

Archives